[CR] Stage DRRS - Magny Cours F1 - 10 et 11 Juillet 2018

Ici on parle circuits, Championnats FFM, Roadster Cup, Endurance Racing Twin, Twin Cup, courses, rallyes routiers, vitesse et pilotage !
Avatar du membre
Titounecsn
Pilote 125 cm3
Pilote 125 cm3
Messages : 349
Enregistré le : mer. 03 août, 2016 21:15
Moto : 6 pattes anglaises et 1 patte Suz pour un total de 2000cm3
Localisation : B'zac (25)

[CR] Stage DRRS - Magny Cours F1 - 10 et 11 Juillet 2018

Message par Titounecsn » lun. 30 juil., 2018 18:56

Allez hop, encore un partage d'un CR rédigé pour le forum voisin streetriple.fr
Du coup, encore des smiley qui correspondent pas et c'est tant pis :P

Pour mes 30 ans, en 2017, mes potes et ma famille m’ont offert un bon cadeau de 500€ pour un stage de pilotage DRRS. Hélas, me faisant opérer du genou peu après je ne pouvais pas profiter de mon cadeau dans la foulée. Du coup je le ferai en 2018 (spamafote)
Janvier 2018 ; mon pote Nico a eu le même cadeau que moi pour son anniversaire ;D Au moins je sais que je ne le ferai pas seul. Nous nous inscrivons donc pour la date de Magny Cours F1 en juillet. Ca parait tellement loin !
Début février, Morgane se motive et s’inscrit également. Au top ! Là-dessus, Stef, un pote de Nico et (futur) collègue de Morgane s’inscrit pour débuter la piste. Enfin, K_Ptain casse le petit cochon et Pauline (une copine de Nico) passe aussi le pas pour débuter la piste également. Ca va faire une chouette petite troupe ! [yeah]
Titoune – Daytona
Nico – ZX6R
Momo – Street RR
K_Ptain – Gex 750
Stef – 750GSR
Pauline – XJ6

3 petites semaines avant, je fais un beau WE avec les copains du Fofo à MC. Superbe tracé, superbes infrastructures, super ambiance. Mais j’ai toujours ce fucking balais dans la cul suite à mes dernières chutes et mon physique en mousse (1 an et demi sans vraiment faire de sport, ça pique :o ). Je fini le WE sur un 2’13’’37. Impossible de descendre, malgré les moqueries de Fab qui auraient dû me motiver à mort. (mdr)

Jour J-1 :
Les motos sont prêtes, chargées sur la remorque. Je suis tout excité, la journée au taf me parait interminable même si (suite à un panne informatique) je fais l’après midi à la maison en télétravail/chargement de la voiture [ninjas]. Morgane galère sur la route pour me rejoindre, du coup, on part un peu tard.
22h15, arrivés sur le paddock, Nico, Pauline et Stef sont déjà là. On commence à décharger quand K_Ptain arrive. On essaie de détendre les bleubites qui sont stressés à mort, on monte le camp manouche, une douche et au dodo. Il est 23h30.

Jour 1 :
Debout 7h ; on va faire l’administratif (et le 1er caca de la peur).
Bonne nouvelle, je serai en rouge + (intermédiaire +) avec Nico [yeah] et Morgane sera en rouge (intermédiaire) ; du coup on aura nos sessions de roulage et une partie de nos briefings ensemble [sauteamour]
Pauline et Stef seront en bleu (bite -> débutants total) et K_Ptain en bleu + (débutant ayant déjà une expérience de la piste). Ils rouleront donc tous les 3 ensemble.
Retour au paddock, on branche les couv’, colle les numéros et on s’habille. Faut être en tenue à 8h30 pour le briefing. Dur dur, d’habitude on a le temps de se changer entre le briefing et la 1ere session. Là faut pas trainer et ça sera à l’image de tout le stage : INTENSE.
On fait vite fait les pressions des pneus avant de partir au briefing. Il m’en manque un peu (comme souvent, j’avais baissé les pressions lors de l’après midi chaud du dernier roulage). Je débranche une couv’ pour brancher le compresseur de K_Ptain. Puis une fois fini, K_ptain est en train de faire ses pressions.
« K_Ptain, tu penseras bien à rebrancher ma couv’ quand tu auras fini avec le compresseur ? %)
- Oui oui, pas de soucis »

Briefing, puis c’est parti pour le 1er atelier : faire connaissance. Avec Nico on aura Wilfried Veille comme instructeur. On est dans un groupe qui semble homogène dans l’expérience. Des 600, des 1000 et tous au moins un stage (avec DRRS ou autre orga) à notre actif.

1ère session. Je reviens au paddock chercher ma brêle…. Bien entendu le compresseur est toujours branché à la place de ma couv’ avant %) Merci K_Ptain…. (spamafote). Bon bah on va prendre le temps de chauffer le pneu avant (avec Adelaïde ça va vite en fait ;D )
Redécouverte du circuit. C’est cool d’y avoir roulé il y a peu, j’ai encore bien mes repères, je ne découvre pas. Par contre le niveau sur piste est très hétérogène entre ceux qui connaissent le tracé et ceux qui le découvrent. De retour de session, merde mon vieux téléphone avec racechrono s’est éteint. (spamafote). Bon bah pas de chrono…. Débrief : « Bon je vous ai pas encore tous repéré ; c’est pas facile…. Je vais essayer de vous repérer le prochain coup. » … ok, super le débrief personnalisé. Cours sur… je sais plus l’ordre en fait %) Ah si ça devait être sur le transfert de masse et freinage.

2e session, je ne me sens pas trop mal sur la moto. Je suis frais, j’ai quelques points de repère. La pendule descend direct en 2’11’’04. Cool, déjà 2’’ grattées.
Débrief : « c’est vraiment dur de vous reconnaitre… Mais dans l’ensemble vous êtes tous trop reculés sur vos selles pour tourner. Rapprochez-vous de votre réservoir » [louche] Ok.
Cours sur la position.

3e session, exercice position. Dans la ligne droite des stands, ils placent des cônes comme au slalom rapide au plateau lors du permis. Donc Gaz normal sur le reste du circuit et arrivé après la chicane du Lycée, ça bouchonne et on passe chacun notre tour devant la caméra en slalomant tout en déhanchant au max. Bon ; pas facile de trouver la bonne vitesse. En 2nde je passe mon temps à mettre des coups de gaz et couper, je n’arrive pas à avoir un rythme « coulé ». Du coup la moto est super instable. On fait 3 ou 4 passages et c’est déjà la fin de session. Retour pour le débrief vidéo : C’est pas mal, mais tu peux encore plus sortir la tête.
En même temps à 20km/h tu as l’impression que la moto va tomber à chaque cône.

4e session, c’est le fameux Sans Frein Sans Boite. [yeah] Bah c’est encore plus chaud que dans mon souvenir ! :o En gros après un tour de chauffe normal tu te cales en 3e et tu fais tes tours sans avoir le droit de toucher ni au sélecteur, ni au levier de frein (ni à la pédale de frein arrière hein ! Petit malin, je t’ai bien vu venir (mdr) ). Bah arrivé au freinage d’Adélaïde, t’as beau lâcher l’accélérateur hyyyyper tôt et te redresser à mort et écarter les genoux pour faire aérofrein ; bah c’est hyper tendu ! Gros yeux dans le casque et… … … et merde j’ai fiotté et choppé les freins alors que je suis sûr que ça passait en jetant bien la moto. (spamafote) Pareil arrivé à Château d’Eau, je rattrape dangereusement une grappe de prédécesseurs. Obligé de mettre une louche de frein pour pas les percuter… Par contre pour le tour suivant, Adélaïde c’est passé, mais je n’ai pas d’excuse pour le Château d’Eau… prendre les freins sur le SFSB devant les moniteurs, c’est con hein ?! Bon, j’ai réussi 2 tours sans prendre les freins une seule fois mais c’est chaud et j’étais méga à l’arrêt.
Débrief : vous êtes tous des méga-fiottes. Y’en a qu’un seul qui est sorti de sa zone de confort au Château d’Eau. Dommage.

Pause midi : on n’a qu’une heure pour manger. J’en profite pour retendre ma chaine (chaine neuve, elle s’était déjà bien détendue dans la matinée), faire les pleins et à peine le repas avalé qu’il faut déjà se remettre en tenue pour y retourner.

Brief, puis 5e session. La première de l’après-midi est toujours compliquée, surtout quand tu as mangé vite et sans pouvoir vraiment se poser un coup. Meilleur tour en 2’12’’24. Je suis pas mal sur la moto mais je fais beaucoup d’erreurs.
Débrief, cours sur l’empattement et l’effet de chaine. Il parait que c’est le secret de MC : remettre un filet de gaz après le 1er point de corde dans les 2 chicanes (Nurburgring et Imola) pour aider la moto à se relever et à basculer sur l’autre angle. Au milieu du cours, je suis appelé pour m’équiper pour le Duo Run. Cool, je l’attendais avec impatience celui-là. [yeah] J’apprends que Christian Haquin sera mon instructeur. Au top, j’avais beaucoup aimé quand je l’avais eu lors de mon 1er stage.
Je vais chercher la moto et je poirotte un peu… On attend le retour de la moto qui revient d’un duo run. Le temps de remettre un peu d’essence, on peut y aller. Les pneus ne seront que moyen chauds, on profitera du tour de lancement pour les chauffer.
Bon, là c’est la caca, c’est la cata, c’est la catastrophe. Christian Haquin me fait tout changer dans le 180. Trajectoire complètement différente de ce que j’ai l’habitude de faire. Du coup je ne suis pas bien pour re-claquer la 2nde. Je suis sur l’angle, je redresse pour descendre mon rapport et je me remets sur l’angle. Ca ne va pas du tout du tout…. Je ferai 2 beaux tout droit dans ce 180 [sifflote].
Fin de session, on débrief vite fait, il me dit que la position est pas mal du tout (ça j’y met un point d’honneur), il me confirme que ma suspension travaille trèèèès bien et qu’à première vue, il n’y a pas de raison de toucher aux réglages. Par contre il faut que je m’achète vite autre chose qu’une pocket bike parce que ça se voit que je suis tout à l’étroit là-dessus. (Je ne vais quand même pas faire de la piste en GS quand même [louche]). Pas de chrono car le téléphone est resté au paddock pour laisser la place dans la poche intérieure au talkie-walkie pour la liaison radio.
Je vais checker vite fait que ma carte SD a bien fonctionné et je file en cours. On va travailler la traj’ du 180. Ca tombe bien ! :D



7e et dernière session de la journée. Je commence à fatiguer. J’ai laissé la moto devant le camion, sans couv’, donc je pars pneus froids. Je prends 1 tour et quelques pour chauffer les pneus, fais bien gaffe dans le gauche de Nurb ; et j’essaie de mettre en application ce que m’a dit Christian durant le duo-run. Au 2nd tour, les instructeurs ont placé des cônes dans le 180 pour nous faire prendre la bonne traj. Au 3e tour c’est le déclic [yeah] il passe beaucoup mieux, j’arrive bien à prendre mes points de corde, je suis bien.
Je ne force pas le destin et rentre un tour avant le damier. Je resterai sur un 2’13’’15, mais fatigue oblige je m’en contenterai. Nico a fait un méééééga tout droit au bout de la ligne des stands, est rentré dans le bac à 115km/h et a traversé TOUT le bac pour ressortir dans Estoril :o Je le retrouve assis à côté de sa moto, tout blanc et tout tremblant quand je viens reposer la moto.

Débrief et fin de journée. Je suis HS.

Tout le monde semble avoir pris du plaisir. Stef qui était bloqué toute la journée semble avoir eu un déclic durant son duo-run ; Pauline est méga enthousiaste. Nico est content malgré un petit soucis de boite et son tout droit. K_Ptain kiffe le circuit et Momo est ravie de sa street et commence à la comprendre.

Douche, apéro, bière, on va voir les photos du photographe, bière, on va chercher de l’essence pour le lendemain pendant que K_Ptain va discrètos faire un tour du circuit à pied. On va ensuite manger dans les box de l’orga où ils ont prévu un barbecue. A la mi-temps, quand on a fini de manger, on préfère aller boire une bière en regardant nos duo-run (Pauline, Stef et moi) plutôt que regarder du foot (spamafote).
Ce qui fût dit fût fait. On regarde le mien, puis celui de Pauline : « allez pauline, prend ma roue, allez accroche toi, allez prends ma roue, allez accélère, déhanche à droite… euh non, à gauche ne fait, pardon… ah joli le tout droit dans Nurb… » ; puis celui de Stef « Mais lâche le frein bordel ; allez Stephane, accélère, lâche le frein, mais tu vas le lâcher ce frein oui ? Eh oh !!! lââââche ton frein !!!! [pascontent2] » Le pauvre a passé 20min de duorun à se faire pourrir (mdr).

22h30 tout le monde au dodo.

Jour 2 :
Aujourd’hui c’est grasse mat’ [yeah] ou presque… Il n’y a briefing pour la journée qu’à 8h45 en tenue. Et comme la moto est prête, on peut se lever taaaard. Réveil à 8h :D
Briefing rapide rapide (en gros, profitez, apprenez, bonne journée !) ; puis on se décale sur le parking pour faire le traditionnel échauffement/étirement collectif ; mené par Christian Hacquin. Alors déjà que je ne suis pas très très souple le matin, en combi c’est encore plus drôle…. Et le tout sous l’œil de la caméra de Moto-Journal qui réalise un reportage sur le stage. [popcorn] Hate de voir la vidéo, on va rigoler 2min si on nous voit (mdr).

1ère session : Reprise difficile, tout noué de la veille. Chrono en 2’13’15 (soit quand même mieux que ce que j’avais fait il y a 3 semaines. Débrief, cours. Les profs sont pas mal en Duo Run, donc les debrief sont moins personnalisés. Je passerai sur le casse couille de service qui croit qu’il a l’instructeur pour lui tout seul et qui l’interrompt sans cesse pour lui poser des questions qui n’ont rien à voir et pour savoir comment gagner 1’’ (le mec me reprenait au moteur mais je l’ai doublé plusieurs fois dans Estoril ou le freinage du Château d’Eau ou le Lycée [vtff] ) ou encore pour savoir s’il pouvait essayer de passer tel virage sur tel rapport (mais putain, ta gueule ! Tu essaies, et si ça te convient pas tu reviens en arrière comme tu faisais avant ! [pascontent2] c’est pas possible d’être aussi casse couille !)

2e session : J’améliore en 2’09’’59. Je suis tout content [yeah] Je ferai 4 tours autour des 2’10, puis rouge. Je me présente ne pitlane ; on ne repartira pas. (spamafote)

3e session : Morgane a son duo run. Je la rattrape au bout de quelques tours. Arrivé au freinage du Château d’Eau, je prends un mec qui la suivait aux freins, puis me présente très intérieur pour doubler Morgane en même temps. Mais elle ne me voit qu’au dernier moment, alors qu’elle a déjà plongé dans son virage. Joli blockpass, et joli chaleur dans mon zlip ! Je reprends les frein (un peu sur l’angle), sors la jambe comme en GP (la vache, ça stabilise trop bien la moto ça !!! :o ) et réussi à quasi me stopper pour éviter de l’embarquer. Ouuuuh chaleur ! Déjà percuter quelqu’un ça m’aurait vraiment fait chier, mais percuter sa copine, ça craint vraiment du cul %) Du coup je la double très propre dans la descente du Lycée. Là Christian Hacquin qui faisait le duo run de Morgane et était devant elle prend le freinage et le virage du Lycée tout en glisse. Dans le duo run tu entends « Là tu mets la moto en glisse pour ce virage » (mdr). Puis dans Estoril je m’échappe, laissant Morgane à son duo run.
C’est dans cette session que je claquerai ma plus belle pendule du WE : 2’06’’31, en profitant pour être un poil plus rapide que Fab [yeah] [vtff].
Fin de session, en rentrant je suis trop heureux quand je vois mon chrono [yeah]
On a un débrief vidéo sur le passage à Imola. Ca va pas mal, je peux encore sortir la tête.



4e session : Je commence à fatiguer, il est midi 20, j’ai faim. Bref… je prends mon temps pour aller enlever les couv’ et partir. Je fais mon tour de lancement, et au 2nd tour, drapeau rouge arrivé à Adelaïde. Comme toujours quand on roule avec des potes, je redoute de voir Morgane ou Nico au sol… Arrivé dans le 180, je vois une R1 de l’école au sol, loin… et un gars qui galère à se relever juste de l’autre côté de la ligne blanche. Merde…. Non seulement le mec perd sa clavicule mais en même temps il perd le (gros) chèque de caution de la moto. (spamafote). Retour en Pitlane, on attend 7 min et on repartira pour 2 tours. Bon, session à oublier, un seul tour chrono en 2’10. :-\
Jolie série de photos de sa chute en cliquant ici

Débrief rapide, puis pause midi. Je fais les pleins rapidement. Aujourd’hui encore c’est rapide, on a 1h TTC pour manger, faire les pleins, enlever la combi, la remettre… Bref faut pas perdre de temps. On passe à table ; je grignote 2-3 trucs et bois un coup dans ma canette. Merde il y a de la viande, c’est pas normal [louche] Le temps que je recrache tout (soda + viande), le bout de viande a eu le temps de me piquer l’intérieur de la lèvre inférieure. Saloperie de guêpe qui profitait du sucre du soda et qui a été aussi surprise que moi de notre rencontre [pascontent2]. Je saute sur la trottinette (mais sans me faire mal, n’est-ce pas Neo ? (lan) ) et je file vers le PC médical. Là je tombe sur les 2 secouristes en pause. Petit truc à savoir, le venin de guêpe est thermolabile, c’est-à-dire qu’il perd son effet avec la chaleur. Du coup les gars m’approchent une flamme de briquet de la lèvre inférieure. Bon, chaque respiration je souffle la flamme et ils n’osent pas trop m’approcher. Du coup à part me bruler les poils du pif, ça sert à rien. Du coup je ‘’force’’ un des secouristes à s’allumer une clope et à faire la même chose mais avec une braise de cigarette, qui ne va pas s’éteindre à chaque souffle et qui va avoir une chaleur plus dirigée. Après 2-3 tentatives, ils me font sucer des glaçons pour faire un choc thermique.
Me voilà de retour au paddock avec une lèvre inférieure énorme, la moitié de la bouche endolorie… Ca va être gai pour rouler (mdr) Et avec tout ça on repart dans 5min en briefing. :o
Je saute dans la combi et go !

5e session (1ère de l’après-midi). La fatigue du rythme du stage se fait quand même sentir. Et ma lèvre me fait quand même mal dans le casque (excuse en tek #867 ;D ) . J’enchaine les tours en 2’10 – 2’11, puis drapeau rouge. Et merde, encore un… :-\ Là j’apprends que c’est François (un gars qui roulait avec nous 15j plus tôt ici même et bon pote de Mich). Lui n’y est pour rien en fait. C’est un gars qui a perdu l’avant à Adelaïde et qui a fauché François au passage. Les 2 motos se sont envolées et sont retombé lourdement. Le CBR1000 qui a fauché François a ensuite pris feu. :o (Décidément, 2 fois que je viens à MCF1, et 2x qu’une moto prend feu [louche] ). Les 2 motos sont dans un sale état.

Image

Image

Le gars qui a fauché François en est pour une clavicule (décidément ces CBR1000 sont des tueurs de clavicule… Chaton :-* ) et a priori rien de grave pour François à part quelques beaux hématomes et un peu chiffonné par la chute.

6e session : Tout le monde est bien refroidi et roule sur des œufs. On travaille le freinage sur l’angle au Lycée. Je fais 2 tours derrière Morgane pour la regarder rouler un peu, puis la double à l’entrée de Nurburgring. Les tours suivants sont dur dur (PCVB). Les chronos sont dégueu (12-13), mais je ne préfère pas forcer le destin.

7e et dernière session. Je fais de la merde à tout va ; je fais quelques tout droit par ci par là. Un seul tour chrono et je rentre. Je suis fatigué, j’ai chaud, je suis encore sur mes roues et j’ai fait 14 sessions ; c’est bon pour ce stage. Hop on rentre.

Déshabillage, je commence à ranger, puis on est appelé pour le debrief de la journée.
Blablabla, merci à tous, bravo les instructeurs, youpi c’était cool ! Le traditionnel podium des plus rapides (à s’inscrire (lan)) ; puis petit jeu pour gagner des tapis environnementaux offerts par Motoblouz. 1ère question : vitesse max atteinte en motogp récemment. Aucune idée….
2e question pour gagner un 2e tapis : année de création de l’école DRRS. %) je balance au hasard un 2005 et là Bingo ! J’ai gagné un beau tapis Motoblouz. Il sera très bien pour Morgane si elle se met au rallye avec moi l’an prochain pour faire les ravitaillements [yeah]
Les instructeurs remettent les diplômes (plômes) avec petit commentaire à leurs élèves. Positon bien, traj Ok, mais lâcher les freins pour rentrer plus vite en courbe et augmenter ma vitesse de passage.
C’est bien ce que j’avais en tête. :D
Pour comparer, voilà ce que j'ai gagné en position:
Sortie du 180 (avec Matt de Moto Journal au cul :o )
Image

Pour comparer, 3 semaines avant au même endroit ça donnait ça %)
Image

Les photos pour moi (1+ rouge)
Les photos de Momo et Nico (10 et 10+ rouge)
Les photos de Stef (3) et K_Ptain (5)
Il n'y a pas les photos de Pauline en ligne comme elle les a acheté directement sur place (spamafote)
Pour les DuoRun, Nico s'étant planté à l'inscription, il n'en a pas fait. Pour K_Ptain je le laisse le mettre s'il le souhaite %) Pour Pauline et Stef, je ne suis pas certain que ça vous intéresse de voir des duorun de débutants que vous ne connaissez pas %) (quoi que celui de Stef vaut des points si vous aimez voir quelqu'un se faire pourrir pendant 20min (mdr) )

Bilan :
Les stages DRRS sont toujours aussi bien. C’est mon 2e et surement pas mon dernier. Je pense qu’un stage tous les 2-3 ans c’est pas mal pour remettre quelques trucs à plat.
Le programme général est le même pour tous les niveaux (différentes phases, position, freinage, déplacement, traj, suspensions…) mais vraiment adapté au niveau du groupe. C’est-à-dire qu’en débutant on te dit « Touche pas aux freins quand tu es sur l’angle » et en inter, on t’apprend à mettre la moto sur l’angle avec encore un peu de frein pour les relâcher en suite.
Mes objectifs sont remplis : continuer à me débloquer sur la moto, descendre en dessous du 2’07, me faire plaisir et rentrer sur mes roues.
Mes petites déceptions : le moniteur (Wilfried Veille) qui n’arrivait pas à nous faire des debrief perso comme le faisait Christian Hacquin ; et le duo run où le moniteur passe plus de temps devant moi pour me montrer les traj que derrière pour m’observer et me corriger. (spamafote).

Mais un grand grand bravo à toute l’équipe DRRS pour cette orga millimétrée ; aux moniteurs qui sont patients (avec les relous) et de très bon conseil.

Maintenant faut vous sortir les doigts et les mettre dans le porte feuille pour vous offrir un stage parce que ça vaut sacrément le coup ! [yeah]

Avatar du membre
Titounecsn
Pilote 125 cm3
Pilote 125 cm3
Messages : 349
Enregistré le : mer. 03 août, 2016 21:15
Moto : 6 pattes anglaises et 1 patte Suz pour un total de 2000cm3
Localisation : B'zac (25)

[CR] Stage DRRS - Magny Cours F1 - 10 et 11 Juillet 2018

Message par Titounecsn » ven. 31 août, 2018 8:18

Devant l'engouement face à ce CR :] , je rajoute la vidéo Moto Journal faite sur ce stage.
Toute la petite troupe apparaît plus ou moins furtivement, la grande star restant Pauline qui est interviewée tout à la fin :frime:


Avatar du membre
Leenox
Pilote Grand Prix
Pilote Grand Prix
Messages : 5808
Enregistré le : sam. 15 juin, 2013 13:55
Moto : SVS 650 Carbu 2000 - Vespa V5A 1965
Localisation : Montbéliard

[CR] Stage DRRS - Magny Cours F1 - 10 et 11 Juillet 2018

Message par Leenox » ven. 31 août, 2018 17:34

Sympa ce retour !
Si un jour je retourne sur piste, ça pourrait être une bonne idée ! :]
Image
SeBTiK a écrit :Au lieu de la tringler de temps en temps tu ferais mieux de l'ouvrir (Larousse).