Restauration Suzuki T250 1971

Exclusivement réservé aux questions techniques et mécaniques concernant les SV650 & SV1000 N/S.
Nous vous répondrons au mieux de nos connaissances...
sv1000s k3
Pilote 50 cm3
Pilote 50 cm3
Messages : 4
Enregistré le : mer. 26 août, 2020 18:36

Restauration Suzuki T250 1971

Message par sv1000s k3 »

v,
très beau effectivement, maintenant il faut faire rouler cette ancienne, coupe moto légende, charade, merci à vous pour elle.
Avatar du membre
Sharter
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 15425
Enregistré le : mar. 29 déc., 2009 11:39
Moto : Aprilia bitzva - XS 500
Localisation : London

Restauration Suzuki T250 1971

Message par Sharter »

Superbe une fois finie, très joli boulot de finition :super:
Je me souviens du coup de plusieurs détails évoqués, le refroidissement des freins entre autre et les trompettes de carbus avec du tube pvc !

C'est vrai que ça donne envie de bricoler... :]
J&B a écrit :C'est plus des routes à chèvres, c'est des routes à Shart'
V ptit blond...

Mon SV, les modifs, les photos et le flood :mrgreen:
XS500 caf'ra
Tuono R 2004

A choisir je préfère y rester au fond d'un fossé avec ma brêle et mon cuir...
Avatar du membre
ElectroCoz
Pilote 50 cm3
Pilote 50 cm3
Messages : 94
Enregistré le : dim. 30 avr., 2017 23:04
Moto : Jadis "gromono british " (:o)

Restauration Suzuki T250 1971

Message par ElectroCoz »

Et même si ma vieulle est bien moins vieille (1980) a 4 temps et a 4 pattes, vous avez grandement participé à mon envie de refaire une moto un peu vieille.
:élémentaire: Salut à tous

Merci de vos posts où je reconnais tous les "fidèles" ... ! :)

J'aimerai bien voir "ta vieille" - les cylindres à bouchons sont aussi bien sympa que ceux à trous ! :hehe:
C'est quoi comme modèle ?
N'hésite pas à ouvrir une rubrique sur ta resto !

Ne pas oublier que la SV650 à carbus (2001?) de mon fils deviendra sans doute une moto de collection.

Cependant je ne suis pas sur que les modèles "électroniques" puissent survivre...

En effet électronique est "obscure" et qui pourra fournir des "cartes" dans 10 ans lorsque le constructeur ne les fournira plus ?

Alors que ces anciennes, pour peu que l'on ai un couteau suisse et un peu d'expérience "humaine", ont encore un avenir des décennies après !

Il en est de même pour nos automobiles ... :(

:élémentaire:

A+ et merci de vos posts passés ou à venir !
Avatar du membre
brok
Pilote 250 cm3
Pilote 250 cm3
Messages : 795
Enregistré le : lun. 26 juin, 2006 20:22
Moto : SVS 650 carbu 1999
Localisation : Chartreuse

Restauration Suzuki T250 1971

Message par brok »

Salut Electrocoz, bravo pour le travail effectué sur cette machine et pour les magnifiques topos clairs et bien écrit, c'est agréable :D

J'ai aussi beaucoup aimé ta notice de développement sur "le moteur 2 temps à balayage contrôlé et à charges différenciées".
Ne pas oublier que la SV650 à carbus (2001?) de mon fils deviendra sans doute une moto de collection.

Cependant je ne suis pas sur que les modèles "électroniques" puissent survivre...

En effet électronique est "obscure" et qui pourra fournir des "cartes" dans 10 ans lorsque le constructeur ne les fournira plus
L'éléctronique, ca se répare/dépanne/bricole aussi bien que la mécanique ;)
Et les piéces de rechange coutent généralement quelques centimes.
Le nombre d'appareils qui partent à la déchetterie pour un soudure séche, un faux contact, un transistor ou condensateur à 5 centimes... :-/

D'ailleurs, la version carbu de la sv650 (1999 à 2002) est équipée d'un boitier de gestion de l'allumage éléctronique transistoré (microprocesseur 8 bits :gene: ).

Souvent appelé ici "le CDI", le boitier noir qui grille quand le régulateur/redresseur devient fou et balance des sur-tensions.
Bien sûr, ce truc vaut un bras chez suzuki et finira par disparaitre des stocks, mais certains s'y sont interressés, l'ont ouvert et dépanné (généralement une simple diode en entrée qui claque).

V
Avatar du membre
black
Pilote Grand Prix
Pilote Grand Prix
Messages : 6227
Enregistré le : mar. 20 août, 2013 18:36
Moto : Ducati 1000 Supersport i.e.

Restauration Suzuki T250 1971

Message par black »

Je sais pas quoi dire :rouge:
Chapeau :merci: :merci:
Image
Xavier06
Pilote 250 cm3
Pilote 250 cm3
Messages : 706
Enregistré le : dim. 19 août, 2018 16:24
Moto : SV1000S K3

Restauration Suzuki T250 1971

Message par Xavier06 »

brok a écrit : lun. 14 sept., 2020 2:19 Salut Electrocoz, bravo pour le travail effectué sur cette machine et pour les magnifiques topos clairs et bien écrit, c'est agréable :D

J'ai aussi beaucoup aimé ta notice de développement sur "le moteur 2 temps à balayage contrôlé et à charges différenciées".
Ne pas oublier que la SV650 à carbus (2001?) de mon fils deviendra sans doute une moto de collection.

Cependant je ne suis pas sur que les modèles "électroniques" puissent survivre...

En effet électronique est "obscure" et qui pourra fournir des "cartes" dans 10 ans lorsque le constructeur ne les fournira plus
L'éléctronique, ca se répare/dépanne/bricole aussi bien que la mécanique ;)
Et les piéces de rechange coutent généralement quelques centimes.
Le nombre d'appareils qui partent à la déchetterie pour un soudure séche, un faux contact, un transistor ou condensateur à 5 centimes... :-/

D'ailleurs, la version carbu de la sv650 (1999 à 2002) est équipée d'un boitier de gestion de l'allumage éléctronique transistoré (microprocesseur 8 bits :gene: ).

Souvent appelé ici "le CDI", le boitier noir qui grille quand le régulateur/redresseur devient fou et balance des sur-tensions.
Bien sûr, ce truc vaut un bras chez suzuki et finira par disparaitre des stocks, mais certains s'y sont interressés, l'ont ouvert et dépanné (généralement une simple diode en entrée qui claque).

V
Entièrement d'accord avec Brok sur l'ensemble de son post, les félicitations pour le travail effectué bien évidemment, mais aussi son développement sur le dépannage de l'électronique.

Tout d'abord, effectivement, les boitiers noirs mystérieux que l'on trouve sous les selles des motos, qu'ils gèrent seulement l'allumage (carbus) ou l'allumage et l'injection (= ECU), sont quasiment toujours protégés par une diode Zener sur le +12V, et 99 fois/100, c'est elle qui grille. Les autres composants n'ont que très très peu de raison de tomber en panne (ou alors, c'est encore un composant générique, condensateur, régulateur qui fournit le 5V - l'électronique travaille en 5V). La partie intelligente de l'ECU ne tombe quasiment jamais en panne.
De plus, un ECU survit très bien à un accident : donc aucun problème pour en trouver un d'occase (à la différence d'un tube de fourche :) )
Et même si on venait à ne plus trouver d'ECU de rechange pour un modèle peu diffusé, en refaire un n'est pas mission impossible.
Un ECU, c'est pas fondamentalement compliqué : à partir d'un certain nombre de signaux en entrée, ça sort deux signaux principaux : l'allumage des bougies et les ouvertures des injecteurs, en fonction de cartographies de base et de formules de correction (pour la température, etc.)
"Hacker" un ECU pour lire les cartographies est possible, les formules de corrections sont connues, en partant d'un ECU moderne "ouvert" (c'est à dire largement modifiable, comme chez Triumph), il est possible de refaire un ECU pour un modèle de moto relativement ancienne.
Le plus compliqué sera sans doute la connectique.
Avatar du membre
brok
Pilote 250 cm3
Pilote 250 cm3
Messages : 795
Enregistré le : lun. 26 juin, 2006 20:22
Moto : SVS 650 carbu 1999
Localisation : Chartreuse

Restauration Suzuki T250 1971

Message par brok »

Oui, "l'électronique" fait peur aux mécanos "traditionnels" qui n'ont pas été formés pour ca.
Mais outre le fait que ca a d'enormes avantages sur un moteur en terme de rendement/consommation/pollution , ce n'est pas aussi mysterieux et irréparable que ce qu'on croit.
Simplement, les compétences manquent : chez moi, la moitié du voisinage touche sa bille en mécanique auto mais en électronique, c'est la pénurie :gene:

Ca vaut le coup de se former un peu sur le sujet, ca permet de réparer des tas d'appareils, donc de ne pas jeter pour racheter.
Mes compétences en la matiére sont assez limitées, en revanche, Xavier à l'air de s'y connaitre...en plus on habite dans le même coin :)
S4ha4
Pilote 125 cm3
Pilote 125 cm3
Messages : 242
Enregistré le : mar. 04 janv., 2011 18:55
Moto : Sv 650 k2 YC2 / ź400j2 1981

Restauration Suzuki T250 1971

Message par S4ha4 »

ElectroCoz a écrit : dim. 13 sept., 2020 14:21
Et même si ma vieulle est bien moins vieille (1980) a 4 temps et a 4 pattes, vous avez grandement participé à mon envie de refaire une moto un peu vieille.
:élémentaire: Salut à tous

Merci de vos posts où je reconnais tous les "fidèles" ... ! :)

J'aimerai bien voir "ta vieille" - les cylindres à bouchons sont aussi bien sympa que ceux à trous ! :hehe:
C'est quoi comme modèle ?
N'hésite pas à ouvrir une rubrique sur ta resto !

Ne pas oublier que la SV650 à carbus (2001?) de mon fils deviendra sans doute une moto de collection.

Cependant je ne suis pas sur que les modèles "électroniques" puissent survivre...

En effet électronique est "obscure" et qui pourra fournir des "cartes" dans 10 ans lorsque le constructeur ne les fournira plus ?

Alors que ces anciennes, pour peu que l'on ai un couteau suisse et un peu d'expérience "humaine", ont encore un avenir des décennies après !

Il en est de même pour nos automobiles ... :(

:élémentaire:

A+ et merci de vos posts passés ou à venir !
Rien d exceptionnel en fait, j ai remis d origine une pauvre moto a moitie cafe racer.

C est un z400j de chez kawa,il lui manque une ligne d origine (je lache l affaire pour le moment) avec un 4 en 1 donc et des cornets au lieu de la boite a air, je suis faineant elle est juste tres dure a reinserer dans le cadre :)

Il me restait la peinture a refaire (le gars avait enlevé les 2 bandes décos rouge et noir) mais la je vais etre papa et nous avons acheté une maison avec travaux de renov donc pouf le budget !


E urgent je vais juste changer les amortos pompes a velo par des yss et vidanger la fourche .

Ceux qui trouvent le sv limite en tenue de route et freinage n ont qu a venir la tester :ghee:

Il faut anticiper avec ces trucs là

Et un 4 pattes en 400 bah c est assez pointu a l usage soit c est le mou de veau soit tu tires tous les rapports jusqua 10 000 rpm et ca envoie un peu pour cette cylindrée.

Si tu y tiens je posterai une photo plus tard ;)
Avatar du membre
ElectroCoz
Pilote 50 cm3
Pilote 50 cm3
Messages : 94
Enregistré le : dim. 30 avr., 2017 23:04
Moto : Jadis "gromono british " (:o)

Restauration Suzuki T250 1971

Message par ElectroCoz »

:élémentaire: Salut brok ! ( Salut S4ha4: Hate de voir les photos !)

On pourrait chanter en parodiant Nougaro
« Quand l’électronique est là, la mécanique s’en va » !
Vous êtes jeunes ( ?) donc optimistes – et c’est bien ! :)

Cependant il reste difficile de lire, voire de reprogrammer une carte électronique et cela demande un outil dédié spécifique jamais universel alors qu’une clé de 13, une pince etc .. vous permet de réparer n’importe quel mécanisme vieux d’un siècle !
Un peu d’électronique aide biensûr !
( j’ai refait le circuit de charge de cette T250 avec des composants modernes !), mais trop tue ..
( je parle de restauration de véhicules anciens)

Voir ce topo remarquable sur les ECU par un « Dieu » qui connait son affaire:

Quand on voit sur nos PC que certains fichiers vieux de 15 ans ne sont plus lisibles par la dernière mouture de Windows on peut avoir des doutes sur la faisabilité de restauration d’une carte ECU dans 30 ans … :snif:
Et encore si l’on peut trouver sur le marché le composant défectueux en question !

Exemple pratique : Pensez-vous pouvoir encore réparer une carte de Renault 21 turbo essence de 1987 ? (33 ans) :(
Que restera-t-il alors d’une carte électronique qui aura croupie dans une grange humide pendant des décennies ?

Il n’y a guère plus de pannes mécaniques sur nos véhicules ou nos machines à laver !
En revanche les forums sont pleins de pannes électroniques de toute sorte et même les « pros » s’y perdent parfois !
La mécanique reste « lisible » sans outil - l’électronique non… c’est ça le Pb !

Je ne partage pas trop votre optimisme mais j’espère me tromper … :-/
Enfin c’est mon avis ( de vieux :élémentaire: )..

On est entré dans l’Univers du jetable …
Xavier06
Pilote 250 cm3
Pilote 250 cm3
Messages : 706
Enregistré le : dim. 19 août, 2018 16:24
Moto : SV1000S K3

Restauration Suzuki T250 1971

Message par Xavier06 »

ElectroCoz a écrit : mar. 15 sept., 2020 10:30 Vous êtes jeunes ( ?)
pour ma part, ni jeune, ni vieux ;) (demi-siècle)
Que restera-t-il alors d’une carte électronique qui aura croupie dans une grange humide pendant des décennies ?
la carte elle-même n'aura aucun souci : une carte électronique se nettoye très bien dans de l'eau savonneuse, rinçage à l'eau distillé puis séchage immédiat. Ce sont les connecteurs qui vont poser des soucis.
Exemple pratique : Pensez-vous pouvoir encore réparer une carte de Renault 21 turbo essence de 1987 ? (33 ans) :(
9 chances sur 10 que oui : on regarde les diodes protectrices, les condensateurs, et les potentiomètres. Si c'est pas, de manière évidente, un de ces éléments, là, effectivement, ça devient très dur
Il n’y a guère plus de pannes mécaniques sur nos véhicules ou nos machines à laver !
bon exemple, la machine à laver ! qu'est ce qui tombe en panne ? Le moteur, la pompe : très, très rarement.
C'est soit un composant "annexe" : capteur de niveau dans la cuve, thermistance, soit le programmateur.
Composant annexe : ça se trouve, et pour une machine ancienne, on adapte.
Pour le programmateur, en théorie, pas la peine de s'acharner à trouver le même ou vouloir le réparer : un programmateur, ça ne fait que mettre en route/arrêter le moteur, la pompe, la résistance de chauffage. Adapter un programmateur plus récent n'a rien d'impossible.
La vraie difficulté, c'est que le programmateur est intégré à l'appareil, et en changeant de modèle il y a alors un vrai souci pour faire quelque chose de pas trop moche et non dangereux
on peut avoir des doutes sur la faisabilité de restauration d’une carte ECU dans 30 ans … :snif:

Et encore si l’on peut trouver sur le marché le composant défectueux en question !
justement, c'est bien pour ça que je dis qu'il ne faut pas s'acharner dans la réparation à l'identique, mais aller vers l'adaptation d'un équivalent moderne. C'est la même démarche que "transistoriser" ou "électroniser" un allumage à vis platinées
Avatar du membre
brok
Pilote 250 cm3
Pilote 250 cm3
Messages : 795
Enregistré le : lun. 26 juin, 2006 20:22
Moto : SVS 650 carbu 1999
Localisation : Chartreuse

Restauration Suzuki T250 1971

Message par brok »

« Quand l’électronique est là, la mécanique s’en va » !
Vous êtes jeunes ( ?) donc optimistes – et c’est bien !
Si seulement les pannes de véhicules ne pouvaient être qu'électronique, on se salirait moins les mains :hehe:
l'année dernière, je me suis même froissé un muscle en desserrant une culasse de 1.9dci :gene:
C'est moins douloureux de souder un transistor :hehe:
On est entré dans l’Univers du jetable …
Et bien justement, nous sommes de plus en plus nombreux à lutter contre cet état d'esprit horripilant : "jeter pour racheter".

Il me semble apercevoir quelques progrès récemment, certainement lié à la conjoncture économique, mais aussi à des considérations "écologiques" (personnellement, je déteste le gaspillage et c'est une raison qui me suffit amplement).

Les milieux aisés (ceux qui consomment le plus) sont de plus en plus ouvert à la réparation qui était considérée il y a peu comme "un truc de pauvres qui peuvent pas se payer le dernier appareil/voiture/gadget à la mode", donc humiliant.

Enfin c'est pas encore gagné...J'ai tenté récemment de convaincre une amie qu'il n'était pas nécessaire de jeter sa machine à laver de compétition pour en racheter une autre encore plus cher, simplement parce que les charbons moteur étaient en bout de course.
Pour preuve, je lui ai changé les charbons (2 eur de piéce et 30 min de boulot), tout fonctionnait parfaitement... mais elle n'avait "plus confiance dans sa machine" (et c'est très important d'avoir foi en sa machine à laver :mrgreen: ).

Résultat : elle a acheté le lave linge de la pub dont elle avait tant envie (qui fait la même chose que celle d'avant), et m'a fait don de l'ancienne que j'ai refilé à un pote contre quelques litres de bières qu'il brasse lui même avec talent :cote:
Il y a certainement un dicton chinois pour cette aventure :hehe:

Electrocoz : question subsidiaire en ce qui concerne tes innovations sur le moteur 2 tps : tu n'as jamais eu l'opportunité de faire un prototype fonctionnel ?
Je sais que ça coûte des sous mais de nos jours, récolter quelques fonds pour un projet se fait bien plus facilement qu'auparavant avec le crowdfunding.
Vu les perfs annoncées, beaucoup serait prêt à mettre 10 balles rien que pour voir la bête tourner ;)
Avatar du membre
ElectroCoz
Pilote 50 cm3
Pilote 50 cm3
Messages : 94
Enregistré le : dim. 30 avr., 2017 23:04
Moto : Jadis "gromono british " (:o)

Restauration Suzuki T250 1971

Message par ElectroCoz »

:élémentaire: Salut brok ! Salut aussi Xavier06 !

Merci de vos messages !

L’intégration des fonctions dans une carte (que les constructeurs voudraient bientôt unique ( UCH+ECU) pour des raisons de coût) fait que la réparation de ladite carte devient pratiquement irréalisable.
Il y a quelques années il y avait un module dédié à chaque fonction – allumage, injection, ouverture des portes, abs etc ..
On pouvait alors changer le module semblant défectueux et avec un peu de chance retrouver la fonction défaillante.
La « lisibilité» était encore possible.
Avec les unités centrales embarquées intégrant jusqu’à la pression des pneus ( !) je pense qu’il n’est plus possible de réparer quoi que ce soit.
Même le « Deus ex silicium » qui décortique les ECU y trouve des microprocesseurs dont il ne voit pas la fonction et parfois dont il ne trouve même pas le Datasheet – c’est pour dire !
Sans compter que leur éventuel remplacement « mécanique » est parfois impossible – collés dans la résine de protection. :snif:

En reprenant l’exemple de la R21 turbo essence il doit s’en trouver encore en excellent état dans des garages mais qui ne roulent plus en raison d’une « panne de carte » les rendant inutilisables … bonnes éventuellement pour des expos statiques !
Les constructeurs ne pouvant fournir ces pièces de rechange ad vitam aeternam, elles deviendront rares.
Rareté faisant loi les cartes encore bonnes se vendront à prix d’or ( plus cher que le véhicule à restaurer !)

Vous allez voir que les capteurs n’existerons bientôt plus, remplacés par un simple et unique fil électrique ( ou fibre optique) les remplaçant tous et dont l’ECU en analysant les variations dans le fil à tel ou tel endroit saura déterminer sa stratégie.
( malheur à celui qui bidouillera ce conducteur !) :mrgreen:
Avec l’avènement de la 5 et bientôt 6G tu va voir que les constructeurs vont pouvoir gérer nos moteurs et notre « confort » encore plus finement et rajouter une couche de « gadgets » ! :hehe:

Je vois brok que nous sommes parfaitement d’accord sur le fond du Pb avec notre commune détestation du GACHIS ! :hurt5:
Tu dis :
« J'ai tenté récemment de convaincre une amie qu'il n'était pas nécessaire de jeter sa machine à laver de compétition pour en racheter une autre encore plus cher, simplement parce que les charbons moteur étaient en bout de course.
Pour preuve, je lui ai changé les charbons (2 eur de piéce et 30 min de boulot), tout fonctionnait parfaitement... mais elle n'avait "plus confiance dans sa machine" (et c'est très important d'avoir foi en sa machine à laver ). »

Tu vois que la panne était facilement réparable car purement mécanique : charbons !
J’avais eu exactement la même aventure avec un voisin – encore plus simple : courroie détendue !
C’est très important aussi de retrouver confiance dans sa voiture à la suite d’une panne électronique fugitive  !

Concernant le moteur BC²D (Le moteur 2 temps à balayage contrôlé et à charges différenciées )
https://www.cjoint.com/doc/19_05/IExnpW ... 3%A9es.pdf
Ce n’est pas à 75 piges que je vais me lancer dans sa réalisation fonctionnelle ! C’est hélas un peu tard … :hehe:
Mais je me réjouirai de voir quelqu’un s’en occuper ! Cette idée est « Open » cad libre de droits !
Tu auras vu qu’elle fait appel à l’électronique ? :ghee:
En effet l’injection électronique est indispensable à son fonctionnement et à moins d’une complexification de son architecture mécanique qui lui ferait perdre tout intérêt on ne peut utiliser de carburateur.
Excellente application de l’électronique je trouve :intello: !
Un Top cyclique et 2 capteurs suffisent :
pression et T° dans la (les) chambre précomprimée > calcul en temps réel possible – cartographie Eprom inutile ! :|

:élémentaire: A+ brok et Xavier06 !
S4ha4
Pilote 125 cm3
Pilote 125 cm3
Messages : 242
Enregistré le : mar. 04 janv., 2011 18:55
Moto : Sv 650 k2 YC2 / ź400j2 1981

Restauration Suzuki T250 1971

Message par S4ha4 »

Depose donc ton idee de moteur sous licence libre creative commons , comme ca il sera vraiment libre de droits ;)

Les photos attendront je suis papa depuis mardi matin ::d

Au plaisir de se relire
S4ha4
Pilote 125 cm3
Pilote 125 cm3
Messages : 242
Enregistré le : mar. 04 janv., 2011 18:55
Moto : Sv 650 k2 YC2 / ź400j2 1981

Restauration Suzuki T250 1971

Message par S4ha4 »

Je me pose cite fait une question, est ce que electeo fils a porté un jour le pseudeo alaisebreizh ou est ce que je me plante lamentablement?

Merci les vieux du forum qui sauront mele dire , @turt ?
Avatar du membre
Skysam
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 9615
Enregistré le : dim. 18 déc., 2011 21:54
Moto : 675²+400

Restauration Suzuki T250 1971

Message par Skysam »

S4ha4 a écrit : jeu. 17 sept., 2020 22:37 Je me pose cite fait une question, est ce que electeo fils a porté un jour le pseudeo alaisebreizh ou est ce que je me plante lamentablement?

Merci les vieux du forum qui sauront mele dire , @turt ?
Je ne crois pas que ce soit la même personne. Alaisebreizh était "essayeur" moto chez jenesaisplusqui.