[Recap of the Race] Haute Saintonge

Ici on parle circuits, Championnats FFM, Roadster Cup, Endurance Racing Twin, Twin Cup, courses, rallyes routiers, vitesse et pilotage !
Avatar du membre
nDrick
Pilote Supersport
Pilote Supersport
Messages : 1528
Enregistré le : dim. 25 juil., 2010 20:11
Moto : SV 650 CR

[Recap of the Race] Haute Saintonge

Message par nDrick »

Tout ne s'est pas passé sur la piste, loin de là même. L’histoire débute dès le mercredi 21 juillet à 18h21
alors que je passe mon test antigénique. Malheureusement une petite erreur de manipulation m'a presque
fait perdre mon QR code. Finalement Vendredi vers midi je mets la main dessus. Je négocie ma fin de
journée de travail à 14h00 afin d'aider mon père à charger le camion et partir pour le circuit... J'arrive
chez moi pour me restaurer entre temps. S'engage alors une âpre bataille contre 2 frelons asiatiques qui se
sont invité dans ma chambre alors que je prépare mon sac... Finalement chez mes parents à 15h20 sans
avoir mangé et avec 40 minutes de retard sur l'horaire initialement prévu, mais le fourgon est chargé et
seule la moto reste à mettre sur la remorque.
Le trajet pour aller au circuit est de 1h30 quand tout va bien. Du coup il fallait partir au plus tard à 16h15
afin d'avoir un minimum de marge soit 55 minutes pour tout charger ! Gérard, mon père, n'a pas arrêté de
me rappeler que mon pass sanitaire était valable jusque 18h20 tout du long... Les embouteillages n'ont pas
arrangé l'affaire... Finalement nous arrivons à 17h42 précise, largement dans les temps, enfin tout juste
pour assister au briefing pilote obligatoire de 17h45...
Les premières galères passées, une autre s'immisçait dans nos plans : pas de place sur le paddock réservé
Sportwin... Tony arrivé plus tôt dans l’après midi et prévenu par Gégé au téléphone, nous trouve une
place à l’endroit habituel depuis 2016 pour les courses de Haute Saintonge, au calme mais loin de tout le
monde... On a fait mieux niveau convivialité mais c’est le top côté tranquillité!
Bref j'arrive à faire monter les pneus neuf pour tirer des chronos avec des balles de guerre fraiche et là au
remontage le disque de frein lèche le métal de l'étrier coté gauche... Gros stress au quel la solution es de
décaler de quelque centièmes de mm le roulement de la roue coté gauche, il faudra prévoir une entretoise
pour modifier tout ça !
La moto est prête pour la qualif du samedi matin ! Avec tout ça j'en zappe l'apéro sportwin de vendredi
soir... deg !

Samedi matin je décolle à H-10min la limite max pour se présenter en prés grille et je me fait recaler...
Non il ne s'agit pas des étiquettes de pneu cette fois, mais là ce sont mes étriers de freins qui ne sont pas
freinés par le file inox... Fichtre ! Coup de stress... je remonte au stand HRD, les copains râlent un coup,
on installe les fils inox et zou ! Là, je suis finalement détendu après ce coup de chaud et prêt à envoyer du
chrono ! Ou pas...Soit je ne trouve pas mon rythme, soit je me fait gêner par la catégorie TwinFurious qui
roule plus fort que nous autres TwinFast soit je tombe sur un concurrent un peu moins rapide. Je peine à
réaliser un tour en 1'06'3, tout juste mieux que mon précédent chrono ici et à plus d'une seconde de mon
record perso. La qualification 1 est interrompu par la chute d'un pilote, évacué en ambulance, il s'en sort
surtout contusionné.

Entre midi et deux, Tony me pousse pour rouler avec lui lors du "roulage libre" de 30 minutes, pas de
chrono établi mais du travail pour trouver du rythme et de la vitesse dans l'épingle et la série des 3
gauches. De retour au stand, Patrice s'aperçoit que la moto perd de l'huile... Allez encore un détail à
résoudre avant la qualif 2... Comme si le soucis de l'étrier gauche ne suffisait pas.

Pour la seconde qualif, je ne fait que 3 tours m'apercevant que la moto chauffe trop. Pas d'amélioration au
chrono. Mais question : la moto sera-t-elle opérationnelle pour la course 1 dans seulement une heure?

Il est 16h15, le plein est fait et tout est prêt pour en découdre avec les copains ! Je ne sais même pas en
quelle position je vais prendre le départ de la course tellement j'ai été pris par les petits aléas de la journée !
J'arrive en pré-grille juste à temps pour ne pas prendre de pénalité et garder au mieux les pneus en
température. On m'indique où me placer. Je suis prêt ! La mise en grille se passe bien, mais je me suis
seulement trompé d'une ligne... Quel boulet je fais. Le commissaire au drapeau rouge s'efface et nous
laisse le champ libre. Mon attention se porte sur le mouvement proche du drapeau vert nous signalant le
départ du tour de chauffe ! Tous les pilotes font rugir leur moteur. La tension est palpable. Le drapeau
vert est agité et nous partons tous à l'unisson. Tous excepté un qui a calé au départ. Je parviens tout juste à
l'éviter et j'entends au moment où je le dépasse un bruit effroyable. J'essaie de regarder mais mon cerveau
ne capte pas, il se focalise sur ce qu'il y a devant et la porte qui se referme sur moi... Drapeau rouge... Les
esprits se calment et je me dis qu'il a du se passer un truc au moment où j'ai passé l'autre pilote resté figé
sur la grille.
En revenant dans la voie des stands je comprends qu'il fut percuté au moment où je passait à
coté de lui. Je l'ai échappé belle et heureusement les deux pilotes même s'il sont blessé pourront remonter
sur leur moto une fois remis. Arrêt de près de 40 minutes le temps d'évacuer les blessés. La course
reprend ses droits : tour de formation, 1 tour de mise en grille et départ de 2 tours de chauffe (les pneus
ont refroidis). Il n'y a pas d'incident à déplorer sur celui là. Pour ma part et vu ma position centrale sur la
grille, j'essaie de me caler à l'intérieur pour voir. Mauvais choix, je me fais enfermer et bouchonner. Il
faudra donc basculer le plus vite possible sur l'extérieur.
Ca y est c'est la procédure de départ : Le commissaire de piste au drapeau rouge se retire, les feux rouges
s'allument, les moteurs grondent, la tension atteint son paroxysme !
En un éclair les feux s'éteignent. J'ai l'impression de prendre un bon départ. Je vois Sébastien N° 81 me
passer par l'extérieur et prendre une meilleur trajectoire que moi. Mathieux avec la N° 10 parvient à
maintenir sa position devant moi et Rodrigue sur la N° 77 me passe à la faveur d'une meilleur sortie du
premier virage. Soit, je les dépasserai un à un ! Sébastien fut le premier à me céder sa position, j'ai profité
du moteur de mon SV et de la ligne droite opposée du circuit pour le dépasser. Un tour plus tard je
parviens à faire un beau freinage sur Rodrigue qui recroise et me repasse ! Il ne se laisse pas faire le
bougre ! Finalement un tour plus tard et surtout bien aidé par une erreur de trajectoire de sa part l'amenant
dans l'herbe, je le passe sans mal. Il ne reste plus que Mathieu et le pilote de la N° 8 à passer pour essayer
de prendre la roue de Ludivine sur la Ducati N° 50. Je vois que Mathieu essaie de se placer pour passer, je
lui laisse donc l'opportunité de réaliser son dépassement. Mais ce dépassement tarde à venir et Ludivine
prend le large. Un peu énervé, je décide donc de dépasser Mathieu. A la faveur d'une sortie exceptionnelle
de la parabolique du bas, j'arrive avec beaucoup beaucoup de vitesse sur les deux pilotes que j'avais en
point de mire dans la ligne droite et me décide à faire d'une pierre deux coup ! Je me place à leur hauteur
essayant de voir mon repère de freinage et de freiner une fois que la 10 et la 8 commencent à ralentir. A
un moment je me dis : "mais ils freinent quand eux ???" !
Ils ne voulaient pas lâcher eux non plus. Je réalise mon meilleur dépassement à ce moment là et j'arrive à
tourner puis ressortir de l'épingle avec suffisamment de vitesse ! Mais Ludivine était alors hors de portée.
J'ai attaqué au mieux pour éviter de me faire reprendre tout le reste de la course. Clairement le
panneautage à ce moment là aurait été utile car j'aurai vu que le gap entre eux et moi grandissait à chaque
tour. Ma course se finit donc à 10 secondes de la 8eme place et avec près de 10 secondes d'avance sur la 8
qui finit 10eme. Meilleur chrono perso lors de la course 1'05"30, ça progresse. Mon résultat final : P9 en
Twinfast et P21 au général sur 37.

Fin d'après midi tranquille à refaire la course et les dépassements avec les copains lors de l'apéro Sportwin
d'où je repars avec un nouveau lot Mecacyl (c'est ballot je suis sponsorisé Mecarun :gene: ) des partenaires du trophée.

Le dimanche est calme, la course 2 débute à 16h50. Tout est prêt, il ne reste plus qu'à mettre les pneus en
température et là... Plus de courant électrique. Le stress monte. On trouve une prise qui fonctionne et
j'arrive à faire fonctionner les couvertures chauffante juste le temps qu'il faut pour avoir la bonne pression
pneumatique et éviter la pénalité de retard de placement en près grille où je suis 31eme sur 37.
Là mise en grille et tour de chauffe se passent bien. le départ est donné et je fais tout pour garder
Sébastien et Rodrigue derrière moi. J'ai le rythme et la motivation pour m'accrocher à la roue de Ludivine
qui ne prend pas un super départ. Arrive l'épingle, j'arrive à dépasser Mathieu et suis dans la roue de la
numéro 7, une Ducati au cadre Pierobon qui perd l'adhérence de sa roue arrière puis raccroche violement.
C'est un bel hight-side. le pilote désarçonné de sa machine devient passager des évènements et ne peu rien
faire. Tout se passe au ralenti pour moi, c'est un peu bizarre comme sensation, j'arrive à capter le regard
perdu et interloqué du pilote... Je parviens à trouver où le passer pour éviter de percuter la moto et le
pilote chutant... Puis ça s'accélère, comme un arrêt brutal de slow motion. Sébastien vient de me faire
l'intérieur dans le premier gauche et au même moment un pilote perd l'avant de sa machine. Je prends sa
roue prêt à le déboiter au plus vite pour ne pas perdre de terrain sur les autres. Le drapeau rouge met alors
fin à toute velléité instinctive de ma part.
Nous sommes arrêté entre 10 et 15 minutes... Le temps de se dire que oui je l'ai encore échappé belle.
Habituellement je ne compte pas sur la chance mais ça fait du bien quand c'est de notre coté.
Le second départ a faillit lui aussi être décalé car un pilote agite les bras en signe de problème puis fait
signe que tout est oké ! Nous vivons un ascenseur émotionnel !
Les feux s'éteignent je pars le plus fort possible, tellement que j'étais pas loin de prendre la roue de la 15,
une Aprilia RS 660 de 100 chevaux quand mon SV 650 en sort tout juste 77 ! Puis Mathieux me ferme la
porte et je me retrouve dans sa roue. Je parviens à le dépasser aussi tôt et me place dans la roue de
Ludivine. Je me dis que je tiens le bon bout, vais rester dans le bon groupe et que la bagarre sera belle.
Mais Ludivine n'est pas au mieux et nos cibles s'échappent. Je pensais avoir le rythme pour le suivre et je
tente un dépassement sur la 50. Malheureusement mon freinage tardif ne me permet pas de prendre mon
virage et Ludivine recroise instantanément. Pire, je me suis tellement raté au frein que je peine à relancer
la moto et suspecte que Mathieux allait chercher à en profiter. Heureusement pour moi je parviens à
maintenir ma place et me lance dans une chasse à la Ducati Jaune ! Du bord de piste il parrait que c'était
sympa à voir. De l'intérieur c'est tout autre. Je soigne au mieux mes trajectoires, m'applique dans mes
accélérations... Je reviens petit à petit... Puis une fois posé dans son rythme et pris la mesure de ses forces
et faiblesses du moment, je me porte à sa hauteur pour préparer un nouveau dépassement. Enfin arrivé à
l'entame du tour où j'allais pouvoir la dépasser, travaillant le plus finement possible ma sortie de virage,
mon ardeur s'est trouvée subitement interrompue par le drapeau à damier... Je finis donc 8ème à 4 petits
dixième d'elle, à savoir juste dans sa roue. Je peste !
Au général je fini 17eme et cerise sur le gâteau, je réalise mon record perso lors de la course en 1'04"88 !
Gégé, Patrice et Tony qui m'accompagnent sur cette course sont ravis car je leur ai offert une belle course !

Rendez-vous est donnée le 5 septembre pour la course sur le circuit de Pau Arnos !
Modifié en dernier par nDrick le sam. 31 juil., 2021 15:52, modifié 3 fois.
Avatar du membre
black
Pilote Grand Prix
Pilote Grand Prix
Messages : 6974
Enregistré le : mar. 20 août, 2013 18:36
Moto : Piéton

[Recap of Race] Haute Saintonge

Message par black »

Chouette :)
T'as eu le droit aux montagnes russes émotionnelles là :gene:
Image
Avatar du membre
nDrick
Pilote Supersport
Pilote Supersport
Messages : 1528
Enregistré le : dim. 25 juil., 2010 20:11
Moto : SV 650 CR

[Recap of Race] Haute Saintonge

Message par nDrick »

black a écrit : ven. 30 juil., 2021 16:31 T'as eu le droit aux montagnes russes émotionnelles là :gene:
Là entre la qualif 1 avec le sp 1000 r à terre et le pilote qui bouge pas
les petits soucis à droite et gauche sur ma moto...
Le départ du tour de chauffe de la course 1
Le premier tour de course de la course 2...
j'avoue :perv:
j'ai préféré ma course 2 de Nogaro et il faudra que je vous partage ça :]
Avatar du membre
Océ
Pilote Superbike
Pilote Superbike
Messages : 3674
Enregistré le : jeu. 06 nov., 2014 11:48
Moto : SV650 (route) - GSXR600 (piste) - 200WR (enduro)
Localisation : Monts du Lyonnais

[Recap of Race] Haute Saintonge

Message par Océ »

Génial ce CR, on a l'impression qu'on y était ! :ghee:

Ça donne envie :]
:love: Les anciens bébés : BICHETTE & WR & BIG'MAMA :love:

:love: Les bébés actuels : IZZIE & DUKE 690 & ZX6R :love:
Avatar du membre
Titounecsn
Pilote Supersport
Pilote Supersport
Messages : 1853
Enregistré le : mer. 03 août, 2016 21:15
Moto : Street 765RS 2020 Rallye Edition - Daytona 2008 Track Edition - KTM 790 Adventure R 2019 Mud Edition
Localisation : Vallée de Joux (Suisse)

[Recap of the Race] Haute Saintonge

Message par Titounecsn »

Merci de nous avoir embarqué avec toi sur la moto, c'est chouette !
Bravo pour ce CR et ce WE de course :super: